Le forum d'AlexandMisty

Pour avoir directement un échange avec les internautes, bienvenue sur le forum de AlexandMisty.com !
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chapitre 5 avant-première

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaerizaki Yume
Admin
Admin
avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 02/12/2009
Age : 29
Localisation : Suisse

Feuille de personnage
Nom du personnage: Kaerizaki
Age: 19 ans
Love - relations: Amant de Yukito

MessageSujet: Chapitre 5 avant-première   Ven 8 Jan - 20:06

Hysteria chapitre 5



Grim montait doucement les marches des escaliers quand il entendit soudain de drôles de bruits et s’avança à petits pas. Plus il s’approchait, plus les sons semblaient provenir de la pièce la plus proche dont la porte était close. Il s’avança, son cœur cognant contre sa poitrine sous l’inquiétude. Ce dernier failli louper un battement quand il entendit une voix trop familière qui semblait hurler… Grim couru vers la porte et tenta de l’ouvrir mais n’y parvint pas. En écoutant plus attentivement, les cris de Canaan semblaient autres que ceux produits sous la douleur. Son cœur le faisant souffrir alors que ces cris frôlaient ses oreilles, il observa la porte, puis se décida. Il recula et d’un grand coup d’épaule, défonça ce qui lui barrait la route au moment où les sons diminuaient.
Il arriva alors dans la pièce et ce qu’il vit le pétrifia complètement. Il resta là, la bouche à moitié ouverte de surprise en fixant Hideaki, de dos, allongé sur son meilleur ami qui lui entourait la taille de ses jambes. Il n’y avait pas à se méprendre surtout vu que tous leurs habits étaient étalés un peu partout au sol… Mais il semblait ne pas vouloir croire ce qu’il voyait en ce moment…

Canaan de son côté, essayait de reprendre sa respiration. Il sourit doucement à Hideaki avant de lui saisir doucement le visage et de l’embrasser délicatement. Le blond se laissa faire, calmement, un sourire satisfait au coin des lèvres. Il frotta le bout de son nez contre la joue de son amant, sans faire attention à l’intrus que lui fixait les fesses. Lorsque Canaan le relâcha, ce dernier remarqua enfin son ami aux cheveux bruns vers la porte d’entrée. Il ouvrit de grands yeux et son sœur sembla s’arrêter. Il tenta de se lever, mais Grim s’avançait déjà dans la salle, l’air menaçant.
- G-Grim, je…
- Rhabille-toi avant d’oser m’adresser la parole !
Hideaki se redressa doucement, observant la scène. Se penchant vers le sol, il attrapa son paquet de cigarettes, en coinçant une entre ses lèvres fines. Appuyé contre ses genoux relevés, le garçon fixait la scène de ménage avec un intérêt moindre. Marrante, l’idée d’un manga avec un sujet comme celui-ci. Rien ne faut la réalité. Canaan rentra la tête dans les épaules, mais décida d’obéir. Grim croisa les bras sur sa poitrine et fixa à tour de rôle Cana, puis Hide. Ce blondinet le dégouttait vraiment à présent… Mais son meilleur ami n’était pas mieux pour oser lui faire un coup pareil… Il vit Canaan s’abaisser pour tenter de prendre son pantalon qui trainait au sol, mais il grimmaça sous la douleur. Grim serra les dents, mais attendit.
- Dépêche-toi Canaan ! Tu t’es fourré tout seul dans cette merde, alors maintenant démerde-toi mais habille-toi et vite ! Nous partons !
- Hey, murmura Hideaki de sa voix lente. Qui t’a dit qu’il allait partir ?
Il enlaça le bleuté, soufflant la fumée de sa cigarette en direction du guitariste. Le voyant irradier de colère, il sut qu’il avait réussit. Ses lèvres frôlèrent le cou de Canaan, malgré ses essais pour se libérer de son emprise. Le bleuté put ramasser son pantalon et ses boxers et commença doucement à se rhabiller.
- Nous partons ? Ou ça ?
- Ne pose pas de questions débiles et tu me suis, c’est tout !
- Je ne suis pas ton chien Grim ! Je n’ai pas envie de partir !
Canaan n’avait pas du tout aimé la façon dont Grim venait de lui parler… Ce ton arrogant, celui de son père lui avait suffit… Il ne devait plus sa laisser aller, plus jamais… Grim, quand il vit que Canaan avait fini de mettre son jeans, s’approcha et lui saisit violemment le bras. Il le força à le suivre, mais Cana, encore faible, ne réussit à faire trois pas et tomba au sol. Grim ne le ménagea pas et le força à se mettre sur pieds.
- Grim ! Tu me fais mal !
- Ah ? Je vois, il rit nerveusement. Tu préférais que je te fasse la même chose que ce que ce batteur à la noix t’a fait ? Etre doux et t’écarter les jambes, mmh ?
Canaan ouvrit de grands yeux. Il n’avait jamais entendu Grim lui parler comme ça avant… Haussant un sourcil, Hideaki préféra rester silencieux et laisser son amant d’un soir se débrouiller comme un adulte. Dans son imagination débordante, la scène prenait des airs comiques. Il vit en Grim une sorte de Mère Poule qui vient de prendre en flagrant délit son poussin le plus faible.
- Mais, Grim… Je… Je suis majeur quand même ! Je fais encore ce que je veux ! s’étrangla Canaan.
Et Grim éclata d’un rire sinistre.
- Ah oui vraiment ? Alors pourquoi tu n’as jamais couché avec moi ? N’importe qui ferait l’affaire non ?
- Tu me prends pour qui exactement ?!
Canaan serra les dents à son tour. Non mais il avait quoi Grim ce soir exactement ?!
- Tu vas me dire que tu l’as jamais fait avant, toi non plus, c’est ça, Grim ? Tu m’attendais gentiment ??
Et Grim sourit sarcastiquement. Il croisa de nouveau les bras sur sa poitrine. Il n’avait qu’une seule envie, faire souffrir son meilleur ami, comme lui venait de le faire souffrir…
- T’attendre ? ne te prends pas pour le centre du monde, salope ! J’ai déjà couché avec d’autres. Oh et tu veux savoir quoi ? Si notre groupe a la renommée que nous avons, on va dire que c’est grâce à moi. Et oui mon grand, quand j’ai couché avec Akai, c’est ça qui a fait connaître notre groupe !
Et là Canaan resta sans voix, complètement sous le choc…
- T-Tu veux dire que…
- Et oui, ta voix ne vaut rien, Cana… Tout comme toi…
Le bleuté ferma les yeux avant de mettre son poing dans le visage de son ancien meilleur ami. Mais ce dernier le para facilement, étant plus fort physiquement que lui, et, toujours en colère, lui renvoya une giffle. La tête du bleuet vola de côté et il tomba au sol, dans les bras de Hide qui le réceptionna. Grim le fixa un moment, puis regretta son geste en voyant le regard de Canaan redevenir vide, comme si son père venait de le frapper. Il soupira de fatigue et partit de la pièce, bousculant au passage Akira et Shika qui venaient d’arriver dans le couloir.
- Ca va, Cana ? murmura Hide, un léger sourire aux lèvres avant de le rallonger sur le lit.
Ne lui laissant pas le temps de finir, son pied s’écrasa contre la porte, la fermant derrière la tornade appelée Grim. Ses lèvres se fendirent à nouveau. Le drap autour de sa taille, il distingua juste Akira qui l’observait, un air grave. Le blond haussa les épaules, innocent, avant de retourner près de Canaan.

- Grim ! Qu… commença Shika.
Il allait commencer à rigoler avec son ami, mais lorsqu’il vit l’air sinistre du garçon, le lutin fronça les sourcils. Akira poussa un long soupir, possédant toute la lassitude dont il pouvait faire preuve. La tempête s’était levée.
- Va voir Grim, s’il te plaît, indiqua-t-il à Shika. Il semble qu’on ait un problème à régler.

Shika soupira doucement et se gratta la tête.
- - Décidément, c’est pas le soir… Je me demande ce qui leur arrive ces temps-ci…
Shika se précipita derrière le brun et arriva bientôt dans une petite pièce mal rangée avec des cartons partout. Et là, Shika alluma la lumière pour trouver un Grim assis dans un coin, les genoux repliés et la tête cachée entre eux. Shika s’agenouilla près de lui, en riant doucement et amicalement.
- Eh oh ! C’est pas si grave non ? Canaan s’énerve facilement quand on le provoque, mais faut pas te mettre dans des états pareils…
Mais Grim ne voulait même plus lui parler et Shika le fixa, perdant son sourire. Il se leva soudain et lui attrappa les cheveux, le tirant vers le haut. Grim jappa de douleur et Shika lui passa un bras autour du cou et commença lentement à l’étrangler.
- Alors, je suis gentil encore non ? Avoue !
- Oui ! Oui ! Shik… Tu m’étrangl…
- Alors dis-moi ce qui s’est passé avec Canaan et de suite !
Et Grim commença à parler en vitesse, de temps en temps étranglé par le garçon au pull vert. Quand il eut fini, Shika le lacha enfin et soupira.
- Je vois… Tout ça pour une histoire de cul…
Grim sursauta.
- Euh, Shika, tu deviens vulgaire là…
Shika rit
- Grim… Tu peux pas empêcher Canaan d’avoir des désirs comme tout un chacun, non ?
- Mais purée, tu comprends pas que ce que je voulais c’était que Cana sorte avec moi ! Parce que moi, je… Moi je l’aime… Et lui… Il…
- Il t’aime…
Grim regarda Shika et ce dernier se croisa les bras sur la poitrine.
- Et oui… Je savais que tu craquais pour lui et que lui aussi en pinçait pour toi… Mais comme vous étiez coincés tous les deux, je ne suis jamais intervenu… Ca, c’est à vous de faire le premier pas… Tout ce que je veux maintenant que Cana a choisi Hide, c’est que le groupe ne soit pas dissout…
Et là, le guitariste soupira.
- Il est peut-être un peu tard…
- Pourquoi ?
Grim le fixa et se croisa les doigts nerveusement.
- J’ai… J’ai frappé Canaan… Et… Son regard… Enfin, je…
Grim ne comprit pas tout de suite, mais il se retrouva au sol subitement, sa joue lui faisant mal et Shika, visiblement indigné devant lui.
- Qu’est-ce que tu fous Shika ?!
- Un poing pour un poing non ? Canaan n’osera jamais te cogner… Donc, je me défoule comme je peux…
Shika s’abaissa et le saisit par le col.
- Maintenant, si tu oses proférer des menaces ou des insultes à son encontre, je te jure que tu t’en tireras pas indemne. Vous êtes mes deux meilleurs et seuls amis ! Jamais je ne vous laisserais vous séparer. Est-ce clair ?
Grim avala sec et acquiesça. Shika sourit alors gentiment et se releva, lâchant Grim.
- Bien, maintenant, faut convaincre l’autre…
Quand le garçon aux habits verts fut sorti de la pièce, Grim soupira d’aise. C’est qu’il pouvait lui faire peur des fois ce gars… Croyant que son moral allait remonter, il se leva et soudain vit une forme aux cheveux noirs devant la porte d’entrée…
« Oh non pas lui ! »
- J’ai entendu du bruit à l’étage, tout va bien ? demanda innocemment Kaerizaki, s’appuyant contre la porte.



Dans la chambre, Hideaki pencha la tête devant l’air déconfit du bleuté. Ce dernier était assis sur le lit, le regard perdu vers le sol, un peu vide. Il ne savait plus trop quoi faire… Grim le détestait à présent… Et… Il ne valait plus rien dans Bad Mint… Est-ce que ça valait vraiment la peine qu’il reste dans le groupe ? Il ne savait plus trop… Il leva soudain la tête et sourit au blond. Ce dernier ouvrit la fenêtre, laissant l’odeur de cigarette et de sexe s’évanouir à l’extérieur. L’air glacé de décembre le fit frissonner. Soudain, quelqu’un frappa à la porte et il sut que ce qui allait suivre serait d’un ennui mortel. Le blond tenta de s’évaporer dans la salle de bain, quand il se rendit compte que le roux le poursuivrait sûrement jusque là pour lui faire la morale… Il improvisa alors rapidement et, prenant une porte dérobée, s’évapora au travers des couloirs à la recherche de la salle d’eau, alors qu’Akira pénétrait dans la pièce.
Canaan ne regarda même pas le nouvel arrivant, se contentant de fixer un point devant lui. Doucement, le large garçon aux cheveux en pique se pencha devant Canaan, lui prenant le bras en silence. Il observa, souriant tendrement, la blessure bandée et se mit à dérouler la bande blanche. Conseil du médecin : changer le pansement trois fois par jour. Il attendit que le bleuté laisse sortir tout ce qu’il avait subit ce soir. Entre liberté soudaine et malheurs à la chaîne, il devait être assez confus. Il ne possédait plus de chez lui et son père qui se trouvait dans le coma à l’hôpital. Parallèlement, ces incidents lui offraient la délivrance qu’il attendait sans doute depuis longtemps. Mais comment se réjouir alors que celui qui le tenait dans sa maison se retrouvera sans doute dans une maison de désintoxication ? Et surtout, en ce moment, comment se sentait-il après avoir reçu la colère de la personne qu’il aimait ? Akira, sans un mot, lui ébouriffa les cheveux, terminant le nouveau bandage. Il tamponna la joue rougie avec une lavette froide, poussant un soupir.
- J’ai l’impression d’être chez moi. Il y a souvent des bagarres. Niveau blessures, je m’y connais. Tu devrais te reposer, dormir. Il s’est passé beaucoup de choses aujourd’hui. Demain tout sera plus clair.
Canaan sembla soudain émerger d’un rêve ou d’un cauchemar où il avait été plongé et observa son bras. Il regarda ensuite le garçon qui venait de lui ébouriffer les cheveux et lui lança un sourire vide.
-Merci… Beaucoup…
Et en disant ces mots, les larmes du garçon en bleu se mirent à couler seules. Canaan n’en pouvait simplement plus. Il essuya lentement une larme puis l’autre mais continua à sourire au roux.
- Ce-Ce n’est rien, je… C’est le stress… Je…
Et Canaan se mit le visage entre ses mains. Il ne savait plus ce qu’il faisait en ce moment… Non seulement il avait mis son père dans le coma, mais il venait également de perdre sa demeure et son meilleur ami… Sans parler du fait qu’il venait de coucher avec un parfait inconnu… Il se maudissait intérieurement d’être ainsi. Pourquoi avait-il fait cela ? Il ne savait plus exactement… Il tentait désespérément de retenir ses larmes, car enfin, il ne voulait plus être aussi sensible… Mais rien que de savoir qu’il venait de perdre Grim assommait complètement… A cause de lui… Bad Mint était fini…
Akira pencha légèrement le visage, ses yeux gris observant Canaan quelques secondes. Ses paupières se baissèrent et d’une voix calme et apaisante, dit simplement :
- Ce n’est pas si grave. Les vrais amis ne nous lâchent pas pour des histoires de coucherie. Et si je peux me permettre, tu n’es pas sans talent. Sinon vous n’auriez pas le même succès que nous, ajouta-t-il en lui faisant un clin d’œil. C’est humain ce que tu as fait, tu n’avais aucune obligation envers Grim non plus et comble de la chance, tu ne risques pas de tomber enceinte !
Canaan ouvrit de grands yeux soudain et le fixa, presque sans voix.
- Euh, non, là y a aucun risque…
Et le bleuet éclata de rire, un rire franc et doux, bien qu’un peu fragilisé par les différents sentiments qu’il avait en ce moment… Il s’étonna même d’entendre son propre rire. Le rouquin se leva, s’étirant comme un félin et bâillant tel un ours sorti de sa grotte. Se grattant la nuque, il jeta un pull à Canaan, immense, qui le couvrirait jusqu’aux cuisses.
- Pour les moments de déprime, rien de tel que la salle d’eaux. C’est au sous-sol. Tu suis les escaliers et tu te retrouves au paradis. Tu m’en diras des nouvelles !
C’était aussi l’occasion de parler avec Hideaki, qu’il assume les ordres qu’il avait suivit… Quand Akira eut quitté la pièce, Canaan resta un moment à regarder la porte, ne sachant pas vraiment comment remercier le garçon… En quelques phrases, Akira avait réussi à le calmer… Il observa un moment le pull et l’enfila…
- C’est une chemise de nuit ce machin ou quoi ?
Après l’avoir mise et vu qu’elle lui couvrait tout le corps excepté les pieds, il se rassit sur le lit et se laissa tomber en arrière. Il ferma doucement les yeux et se sentit tomber dans les bras de morphée quand un visage lui revint en tête… Il se redressa doucement, ne voyant pas qu’une bonne vingtaine de minutes s’étaient écoulées, s’arrachant à un doux sommeil et se frotta les yeux avec la manche de son pull, comme un enfant. Il se leva et grimmaça sous la douleur. Visiblement, le blond y avait été un peu fort… Il rougit en pensant à ce qui venait de se passer il y a quelques temps et marcha lentement, chaque geste lui apportant une douleur pointe au niveau des hanches…
- Il faut que j’aille voir Hideaki… Même si je suis pas enceinte, faut bien qu’il assume ses responsabilités !


Grim fixa Kae un bon moment en silence et sans expression. Il avait deux choix devant lui… Le premier : claquer la porte au nez de ce gars qu’il ne sentait décidément pas et la deuxième : répondre à cet énergumène en essayant de lui parler normalement… Etant donné qu’il se trouvait dans une sorte de remise, lui claquer la porte au nez l’enfermerait sûrement dans cette pièce… Et Kae se donnerait à cœur joie pour tourner la clef de l’extérieur, il en était persuadé… Il lui restait donc la deuxième possibilité… Mais sourire au noiraud était au-dessus de ses forces… Il se tourna de côté et croisa les bras sur sa poitrine
- Mmmtouvabien… Fermlaport’derrièrtouaenpartan…
Et en voyant que Kae ne bougeait pas, visiblement n’ayant pas compris un traitre mot de ce que le garçon venait de lui dire, en colère, il lui jeta un regard aussi noir que les cheveux du garçon.
- T’as pas compris ou quoi ? Je respire le bonheur ! Alors laisse-moi savourer ces moments seul, je te prie !
Tapotant son index contre l’avant-bras, Kaerizaki attendait des informations, patient comme un moine bouddhiste. De toute évidence, Grim ne laisserait rien filtrer. Alors il remuerait le couteau dans la plaie.
- Tu n’es pas avec Canaan ? Tu l’as trouvé ?
En entendant le nom, Grim frémit et son visage s’assombrit. Sans que Kae ne le voie vraiment, il jeta son regard sur ce dernier et fronça les sourcils… Non quelque chose n’allait pas avec ce garçon… Juste après que sa bande ait été dissolue, en partie par sa faute, il l’avouait, ce type à l’allure plus que louche venait le trouver et lui parlait gentiment… Enfin, gentiment… Non c’était bizarre… La voix du noiraud trahissait quelque chose d’autre… Quelque chose de… Malsain… Kae n’aimait pas Bad Mint c’était évident… Donc pourquoi s’en souciait-il exactement ? Il sourit soudain sarcastiquement et observa le noiraud.
- Oh, on se préoccupe pour ses rivaux ? que de gentillesse, je dois dire… Canaan était avec Hideaki quand je les ai trouvés… Et il allait parfaitement bien !
Grim avait caché toute sa colère et à présent ne cherchait qu’une seule chose, percer à jour le noiraud… Quelque chose lui disait que ce dernier leur en voulait, mais il ne pouvait savoir pourquoi.
Kaerizaki l’observait toujours, sérieux et concentré. Il sentait sur lui le regard perçant de ce guitariste et son agressivité lui montrait qu’il essayait de le percer à jour. Peine perdue, chantonna-t-il intérieurement. Même Akira a de la peine, alors ce pauvre garçon… Mais lorsque les mots doux qu’il attendait lui coulèrent dans l’oreille, tel un miel savoureux, il aurait pu en jouir. Hideaki, brave Hideaki, toujours fidèle et amusé par ses idées. Kae haussa les épaules, sans rien redire, mis à part :
- Bon… tant que tout va bien. Et je vais te dire, je m’inquiète car il est plus stimulant d’avoir des adversaires à la hauteur.
Ceci balancé, comme phrase d’adieu pour faire genre, il quitta le placard à balais. Seul dans le couloir, le brun s’enferma dans la pièce à côté. Soudain, ses épaules tremblèrent, il plaqua une main contre ses lèvres fendues en un sourire. Il avait de la peine à retenir son fou-rire. Et Grim, de son côté, soupira lourdement. Il ne savait sur quel pied danser avec le noiraud… Et à présent, le brun était un peu perdu… Il se gratta le crâne… Par moments il semblait avoir saisi le garçon aux cheveux noirs et l’instant d’après, il ne comprenait plus rien… C’était comme ses parents… Il s’accosta contre le mur un moment avant de se redresser et sortit de la pièce, voyant au loin Canaan… Il fixa un moment le garçon et se décida à le suivre…


Shika regarda un moment Tatsuya qui roupillait allègrement sur le canapé, visiblement bourré. Il l’avait vu vider au moins quatre bouteilles mais ne comprenait pas bien pourquoi le garçon était ivre alors que lui avait vidé le double… Il se leva, tranquillement comme s’il n’avait rien bu et alla vers un petit meuble qu’il avait repéré plus tôt quand il était sur le dos d’Akira. Il lui avait semblé voir des couvertures entreposées dans une petite armoire cachée derrière l’immense écran plat du salon… Il s’accroupit devant, voyant les petites portes entrouvertes et prit une couverture… Il retourna vers Tatsuya et le couvrit doucement… Il se dit qu’il devait sûrement faire la même chose avec Canaan et Grim, vu l’état dans lequel ils étaient…
Lorsqu’il avait frappé Grim, il n’avait eu qu’une seule envie c’était de boire… Mais évidemment, éduqué comme il l’a été par un cuisinier et des ménagères, la boisson alcoolisée ne lui faisait presque plus rien… S’il avait été élevé par ces derniers, domestiques de son manoir, c’est que ses parents ne rentraient pas souvent chez eux… Ils laissaient souvent leur fils seul pendant des mois et des mois… Shika ne s’en plaignait pas, mais sa famille n’en était pas vraiment une… Sa vrai famille était sans doute Grim et Canaan, pour qui il se faisait un sang d’encre maintenant…
Il monta doucement les escaliers et alla vers la chambre ou se trouvait Canaan… Mais quand il arriva, la chambre était vide… Il se gratta la tête et observa le couloir un moment. Il s’avança doucement et entendit soudain du bruit dans une pièce voisine… Son visage s’éclaira soudain et Shika ouvrit la porte de la pièce du fond du couloir dans un grand bruit. Mais quand il ne vit aucune lumière, il s’étonna, mais entra quand même… La pièce était illuminée par la porte laissée ouverte derrière lui et Shika vit soudain un objet briller sur la sorte de bureau qui se dressait dans le coin de la pièce. Il s’avança et remarqua alors un collier. Etrange, fait de cuir peut-être, possédant quelques boucles de fer. Dans la tête de Shika, se forma l’image d’un collier pour chien. Il le souleva dans ses mains pour mieux l’observer à la lumière quand il entendit soudain un grognement horrible venant du lit dans l’autre coin de la pièce.
Shika s’avança vers la personne dans le lit. Tiens… Visiblement, il s’était trompé de pièce… Canaan dormait là en se moment… Il n’avait cependant pas remarqué qu’il avait gardé dans sa main le collier qu’il avait trouvé tantôt. Il s’agenouilla sur le bord du lit et saisit l’épaule du garçon, le secouant énergiquement.
- Eh oh ! Canaan réveille-toi ! Tu peux pas dormir nu, tu tombes souvent malade à cause de ça ! Tiens… Tu as teint tes cheveux en… Rouge ? Pourquoi ?

Tout semblait parfait. Chaleur, pièce noire, silence, troublé par quelques cris hystériques venant de l’étage inférieur. Et qui le réveillaient avec violence, le faisant sursauter et interrompant ses rêves. Il avait déjà prévu de torturer le propriétaire de la maison d’ailleurs, pour lui faire comprendre que son sommeil était sacré. Mais à part ce petit problème, il n’espérait pas mieux de cette soirée. Un Kaerizaki en sucre, merveilleux sur scène et qui appartenait corps et âme, une grande maison avec tout le luxe et le confort dont il avait besoin, un boulot palpitant sans contraintes… et en ce moment, il lit merveilleux, cajolé dans les bras de… lorsque quelqu’un le secoua avec force, l’obligeant à atterrir brutalement dans le monde réel. Nouveau grognement, la touffe rouge remua tel un crocodile dans les eaux marécageuses de Floride. Vif comme l’éclair, il saisit la chose qui avait l’audace de le réveiller. Personne n’est agréable au matin, Yukito encore moins que tous les autres ! Plongée dans le noir, la pièce ne lui permit pas de voir la personne qu’il saisit à la gorge. Mais un détail le fit sourire : le collier de Kae, là, dans sa main. Donc, aucun doute, son prisonnier était le brun. Il serra ses doigts autour de sa prise, son sourire passant d’amusé à bestial…
- Mh.
Shika avait voulu hurler quand il aperçut une tignasse rouge se tourner rapidement et une main le saisir à la gorge, mais la poigne s’était resserrée rapidement autour de son cou. Shika tenta de reculer, mais la poigne, lorsqu’elle avait senti son geste, l’avait attiré rapidement vers le lit. Shika se sentit allongé sur le dos à une vitesse impressionnante et tenta de repousser le roux. Etrangement, il ne sentait pas sa force fonctionner sur cet être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alexandmisty.forumactif.com
Kaerizaki Yume
Admin
Admin
avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 02/12/2009
Age : 29
Localisation : Suisse

Feuille de personnage
Nom du personnage: Kaerizaki
Age: 19 ans
Love - relations: Amant de Yukito

MessageSujet: Re: Chapitre 5 avant-première   Ven 8 Jan - 20:10

Normalement, il était le plus fort du groupe de Bad Mint et, bien que cela ne se voie pas, il possédait une force musculaire importante… Il tenta de reprendre son souffle, mais l’homme sembla resserrer ses doigts. Shika ouvrit grand la bouche pour prendre l’air. Tout à coup, il se figea en sentant des lèvres se poser sur les siennes… Écarquillant les yeux, le jeune batteur ne savait plus où se mettre. Ses mains agrippèrent les avant-bras de Yukito, essayant de le repousser. Le seul effet produit fut un ricanement grave. Les dents de l’homme entaillèrent violemment ses lèvres, lui arrachant un faible gémissement. Mais comment allait-il se débarrasser de ce type monstrueux ? Une sueur glacée parcouru sa colonne vertébrale.
Yukito bougea son bassin, s’infiltrant entre les cuisses de celui qu’il croyait être Kaerizaki. Quelque chose titilla son esprit, car ce bonhomme semblait plus… musclé et fort que son amant. Soit il était encore trop assommé par le réveil brutal, soit…
Il s’assit à califourchon contre le ventre du garçon, allumant la lampe de la table basse.
- Que…. ?
Shika plissa les yeux sous la lumière qui l’agressait, puis stabilisa sa vision et déglutit péniblement. Calme, il devait rester calme ! Au-dessus de lui, se tenait une créature qui visiblement n’avait qu’une seule envie : tuer. Shika essaya de se redresser doucement, sans que le roux ne le visse mais un grognement colérique lui répondit et il sentit deux mains le saisir. Complètement paniqué, le brun tenta de le faire lâcher prise mais sans résultat. Il commençait réellement à manquer d’air et se crispa, tétanisa. Il s’agita comme il put essayant de hurler et balançant le collier au visage du roux.
Mains dans les poches, ses pas résonnant dans les escaliers, des yeux d’un vert puissant scrutaient l’intérieur du manoir. Le jeune homme se mordillait les lèvres, pensif en s’appuyant contre la paroi en bois. Bâillant férocement, Kaerizaki se gratta l’arrière du crâne avant de s’asseoir sur les marches. Quelle heure était-il ? Ha, quelle importance ? La journée, remplie, promettait des évènements futurs très intéressants. Son menton s’échoua dans la paume de sa main, alors que ses lèvres sen fendaient dans un nouveau sourire. Kae, là-haut, perché sur ses escaliers, il revivait sa journée.
- Ha, mais depuis quand suis-je devenu comme ça ? murmura-t-il pour lui-même.
Ses bras se levèrent, étirant les muscles de son corps endormi comme un félin au réveil. Il déplia ses jambes pour se lever et rejoindre Morphée… ou plutôt, Yukito et passer une nuit blanche.
Sa main s’arrêta devant la porte ouverte au moment où ses pupilles se dilataient pour voir la silhouette dans le noir. Ou plutôt… les silhouettes.
- Tu fais quoi, Yuki ?
Shika, à moitié dans les vapes, sentit les mains relâcher lentement leur prise. Profitant de l’occasion, Shika bascula sur le côté et, sans le vouloir, lui donna un coup de pied en plein visage. Quand il sentit ce geste, il esquiva de justesse une attaque violente du rouquin, essuyant une sueur froid qui lui arracha un frisson. Rampant un moment avant de réussir à se mettre debout, il commença à glisser sur le dallage du sol et s’esquiva rapidement comme un patineur. Il passa sous le bras de Kae sans que ce dernier l’ait vraiment vu, bien qu’il l’ait reconnu par ses couleurs… Le lutin descendit rapidement les marches, arrivant bientôt au salon où dormait Tatsuya. Il prit la couverture qu’il lui avait mise dessus quelques minutes avant de s’en entourer et de se mettre dans un coin de la pièce assez caché, grelotant comme un chaton.
« Il faut bien que je dorme, mais vu le fou qui habite en ces lieux, il vaut mieux me mettre à l’abri… J’espère que tout va bien pour Cana et Grim… »

Plus haut, toujours accosté à la porte, Kaerizaki fixait dans le noir la silhouette qui n’avait pas bougé du lit. Il sentait le poison nommé « jalousie » lui tordre les tripes, s’insinuant tel un serpent dans tout son être frémissant. Un pas en avant annonça le début de la tempête, d’abord calme.
- Yukito, je peux savoir ce que tu faisais ?
La tête rousse se tourna vers le faisceau de lumière émanant du corridor, s’allongeant à nouveau avant de lâcher un sombre bâillement. Tapotant de sa main droite le matelas pour faire signe au brun de venir s’installer, il pivota pour mettre à l’abri ses yeux agressés. Kaerizaki s’avança, refermant la porte derrière lui. Ses pas se figèrent à quelques mètres de l’énorme lit à baldaquin, bras croisés, attendant une réponse. Cette dernière se fit désirer… Enfin, avec un grognement, Yukito balança, à moitié étouffé dans le coussin :
- J’ai cru que c’était toi.
- Pardon ? réagit le garçon en serrant ses doigts contre son avant-bras.
Nouveau bruit incompréhensible, suivit par une main violente saisissant Kaerizaki et le tirant dans le lit.
- C’est bon, sois pas jaloux, ronronna Yukito, plus comme un tigre affamé qu’un chaton inoffensif.
- Ne prends pas tes désirs pour la réalité, vieux con !
Amusé, le rouquin le bloqua contre le matelas, un collier en cuir tournoyant au bout de son index. Kae devina un sourire dans les ténèbres puis un soupir résigné franchit ses lèvres. Il passerait certainement une nuit blanche…

De son côté Canaan arriva devant une porte magnifique ou une pancarte indiquait « salle d’eau ». Le garçon aux cheveux bleus ouvrit la porte et resta émerveillé. Qui aurait imaginé qu’une telle structure pouvait se trouver dans les sous-sols d’une maison à Tokyo ? Cela ressemblait à une série de balcons superposés, de larges baignoires toute reliées les unes aux autres, possédant des mécanismes divers et variés : l’une ressemblait à un jacuzzi, l’autre fixés aux parois, se trouvaient des jets plus ou moins forts, là, au fond, contre le mur, une espèce de canapé où des têtes de lion fixées au mur pouvaient déverser des cascades d’eau… Il s’avança dans cette pièce somptueuse mais failli hurler en sentant deux bras virils le saisir par la taille.
- Coucou ! lança un jeune homme blond complètement nu en se plaquant contre le garçon. Tu es venu te détendre ?
Canaan tourna la tête et, en voyant le blond, il lui lança un sourire charmeur. D’un geste, le blond le fit basculer sur son épaule, grognant sous l’effort. Canaan ouvrit de grands yeux en voyant la salle se déplacer sans qu’il n’y soit pour quoi que ce soit. Hideaki l’amena vers une grande baignoire et le jeta dedans, avant de le suivre en se glissant dans l’eau chaude pleine de bulles. Canaan refit surface et toussa doucement. Il avait les cheveux devant son visage dont on ne voyait plus que la bouche. Cette dernière semblait bouder. Canaan resta assis là, ne voyant rien et sentant des gouttes glisser sous son pull et des bulles s’élever tout autour de lui avant de rejoindre le bassin. Ses bras de côté, il semblait réfléchir. Il replia doucement ses bras et écarta ses cheveux de côté. Il vit alors le blond qui s’avançait vers lui, un sourire carnassier sur le visage. Son sang ne fit qu’un tour et il lança un sourire malicieux au blond.
- Oh… Tu veux un deuxième round ?
Il pencha la tête de côté, faisant perler ses cheveux mouillés. Il senti sur lui le regard soudain embrasé d’Hideaki. Ce dernier le trouvait certainement terriblement adorable, à déguster même. Lentement, le sucer jusqu’à la moelle. Il en frissonna de plaisir, se sentir si désiré, plus qu’en tant que chanteur, réveillait une pluie de sensations et de pensées contradictoires, frustrantes et plaisantes à la fois. Puis, avant qu’il n’y pense, le bleuté se jeta contre le batteur, s’emparant de sa bouche férocement. Mais il ne lui laissa que goûter avant de s’écarter et de s’accoster, bras largement ouverts au bord du bassin.
- Il va falloir me le demander gentiment si tu veux quelque chose, blondinet…
Hideaki le dévisageait effectivement, peut-être pas pour les raisons qu’imaginait Canaan, mais il le dévorait tout de même. Le blond venait de trouver sa muse. Le baiser brûlant échangé en si peu de temps secoua ses tripes, plus que ce qu’il aurait pu imaginer. Secouant ses longs cheveux blonds, il s’approcha lentement de Canaan, sa langue courant contre sa lèvre inférieure.
- Tiens, quel changement. Tu cachais bien ton jeu, finalement, mh.
Emprisonnant le corps du jeune homme entre ses bras, il lui coupa toute retraite.
- J’ai pas de capote, finit-il par dire, sourire aux lèvres.
Canaan plissa les yeux, très taquin. Il prit doucement le visage du batteur et approcha ses lèvres des siennes sans les toucher. Son souffle embrasa doucement le blond qui semblait frémir d’excitation.
- Je t’ai dit qu’il fallait le demander gentiment…
Il mit sa main contre sa poitrine et sa tête sur son épaule, il lui mordilla doucement l’oreille.
- Et sans protection, je ne fais rien, mon cher…
Canaan poussa un rire très doux quand sa main descendit le long de sa poitrine pour effleurer son entre-jambe. Un frisson le parcouru soudain et son visage rougit. Il espéra que le blond ne le voie pas ainsi…
- Et comme visiblement tu en as assez envie, pourquoi n’irais-tu pas en chercher, mmh ?
Hideaki saisit les cuisses du gamin et le hissa sur le bord de la vasque. Canaan gémit doucement sous la douleur occasionnée. Il avait encore mal vu ce qui venait de se passer il y a quelques heures…D’un geste brusque, le blond les lui écarta, plongeant son visage entre elles. Le bleuet gémit de douleur et tenta de repousser le batteur, mais sans effet. Ce dernier souffla sur le sexe en érection devant son visage.
- Y a des options intermédiaires.
Canaan rit doucement et sa laissa aller sous les sensations agréables que le garçon lui procurait… Il pencha son corps en arrière, un peu rougit…

De son côté, Grim avala sec. Il voyait Canaan dans une posture dont il avait rêvé depuis longtemps. La tête penchée en arrière, ses cheveux humides dont des gouttes perlaient sur ses épaules… Sa peau rougie semblait enflammer ses sens et il se sentit soudain étroit dans son pantalon. Il se maudit soudain de fantasmer sur Canaan qui était en fait… Avec une tête blonde qui semblait s’amuser entre ses jambes ! Ce que ce batteur pouvait l’énerver des fois ! Il regrettait à présent de ne pas avoir déclaré ses sentiments avant… Il rejeta son regard sur le bleuté et ouvrit de grands yeux quand il l’entendit gémir.
- Mmmh… Hide… Pas là… Mmh… C’est… Ahhh…
Grim soudain plissa les yeux et ouvrit la porte la faisant claquer. Visiblement, le nom du batteur le mettait hors de lui…

Les oreilles du blond perçurent un bruit, mais sa nature indifférente ne le poussa pas à redresser la tête. Au contraire. Alors qu’il gobait le membre, Canaan s’arrêta soudain, comme pétrifié. Dans embrasure de la porte de la salle d’eaux, se tenait Grim, le visage fermé et sombre.
- G-Grim !
Et Canaan ne bougea pas quand Grim leva un sourcil de surprise…
Entendant la voix de Canaan, bercée par une pointe de panique, le blond agrippa ses fesses et se redressa, collant son torse contre le ventre du bleuté. Ses yeux se plissèrent, essayant de reconnaître dans le flou la silhouette qui venait les déranger. Myope, il fit confiance au nom prononcé. Sa voix trainante glissa hors de ses lèvres, balançant la question :
- T’aurais pas des préservatifs sur toi ?
Grim ne bougea pas un moment, puis leva un sourcil. Il était idiot ou quoi ? Ah oui, il avait oublié qu’il avait à faire à un blond… Il regretta de ne pas avoir sa guitare avec lui… Il l’aurait bien éclatée sur sa gueule de myope. Puis il fixa Cana qui sans s’en rendre compte avait entouré la taille du blond… Et Grim mit la main à sa poche et lui lança un petit objet emballé.
- Cadeau… Moi je vais sûrement en utiliser un avec Akai… A plus…
Grim, blasé s’éloigna de la salle d’eau. Il ne savait plus vraiment ce qu’il faisait, mais il avait besoin de se changer les idées… Et il savait qu’Akai ne refuserait jamais son corps… Il allait se défouler sur lui tiens ! Il arriva au salon ou il vit une forme emballée dans une couverture qui tremblait au salon. Il s’avança vers elle et souleva une partie de l’épais tissus, écoutant un léger…
- Ne me tuez pas…
Grim rit soudain et écarta la couverture.
- - C’est moi Shika…
Ce dernier sembla laisser couler ses larmes et sa morve du nez et se colla à Grim.
- Eh oh Shika ! Tu vas encore saloper mon pull !
- Y a que des fous dans cette maison !!
Grim le fixa un moment puis soupira. Il s’installa à côté du brun et mit la couverture sur eux.
- De ce point de vue là, tu as raison…
Et Grim sentit Shika se coller à lui. Il soupira et mit la main contre l’épaule du garçon, sentant le sommeil l’envahir doucement… Alors que des images de Canaan lui revinrent en rêve…

De son côté, Canaan avait vu Grim s’éloigner et fixait à présent Hideaki qui s’éloignait pour aller chercher ce que son meilleur ami lui avait donné. Il regarda encore la porte et soupira. Il secoua soudain ses jambes et les souleva doucement.
- Dis-moi Hide… Pourquoi tu m’as choisi moi ?
Replongeant dans l’eau chaude du bassin, Hideaki observait le garçon aux cheveux couleur ciel en silence. La scène précédente l’ennuya plus qu’autre chose, ce genre de crise de couple ne lui plaisait vraiment pas. Il s’assit sur une sorte de rebord intérieur à la cuve, laissant les bulles le masser, posant le sachet à côté de la baignoire. Soupirant, il se gratta le crâne et de sa voix traînante, répondit tout simplement.
- Tu me plais. Et ça doit être réciproque si tu t’es laissé faire. Allez, viens. Je vais t’éduquer encore un peu, Canaan chan.
Son bras se tendit, offrant sa main et son sourire tendre. Hideaki ne possédait pas les mots, il préférait les images et rêver. Et même si son interlocuteur ne le comprend pas, qu’importe ? Le batteur, heureux dans son univers à lui, ne s’en préoccupait pas plus que ça. Il laissait la liberté du choix.
- Au fait, pas trop mal ? Tu as parlé d’un second round, siffla-t-il.
Canaan riait doucement. Il lui plaisait ? Il était simplement heureux. Depuis le temps qu’il attendait que quelqu’un l’apprécie pour lui-même… Il avait attendu Grim, mais il lui semblait que c’était un peu tard maintenant… Il ne recherchait plus que l’amitié du brun à présent… Il fixa la porte un moment avant d’abaisser son regard…
- Tu sais, je voudrais que tu excuses Grim… Je crois qu’il y a eu un malentendu entre nous… Tu ne peux pas savoir comme je l’ai aimé… Mais maintenant, je…
Et il ne finit pas sa phrase… Il prit doucement la main du batteur et la posa sur ses lèvres, embrassant la paume. Puis il jeta son regard émeraude sur le blond, l’ancrant dans le sien.
- Si c’est toi qui me fais mal, je m’en fous… Mais pour un deuxième round… Je te l’ai dit, il faut me le demander gentiment…
Et il taquina le blond du regard. Finalement, il était peut-être maso… Mais c’était sa façon de vivre à lui … C’était seulement ainsi qu’il se sentait vivant…
- Gentiment, comment ? demanda le garçon de Dolce Alba, entourant la taille de Canaan et le tirant sur lui.
Le gémissement qui surgit de ses lèvres fines le fit sourire. Avançant son visage vers le cou à quelques centimètres, il mordilla la peau, la tirant avec ses dents alors que la main que Canaan avait en sa possession glissait contre la joue rose, en une caresse virile, sensuelle. Les bulles venaient les chatouiller, pendant que sa langue parcourait les traits du visage fin du bleuté, tout en douceur. Son autre bras, enroulé contre la taille du chanteur, appuya sur les reins douloureux, ses ongles griffèrent, pressant à chaque passage, les fesses rondes. Hideaki frotta son nez sur celui du bleuté, lui souriant tendrement.
- T’es mignon.
Canaan rougit furieusement et tenta de protester, mais il ne put que pousser un gémissement de douleur comme les ongles de Hide s’enfonçaient dans sa peau. Il tenta de s’écarter, mais la bouche insistante du blond se posa sur la sienne. Le bleu essaya encore de s’écarter, paniquant un peu, mas sous l’effet du baiser du batteur, il se laissa complètement couler. Il finit par soulever ses bras et entourer le cou du blond pour approfondir le baiser. Puis d’un geste brusque, il poussa le Hide dans le bassin, le suivant immédiatement. Il attendit que le blond refasse surface et le bloqua au bord de la baignoire. Il s’installa sur son ventre et lui saisit le visage. Ses yeux étaient ancrés dans ceux de Hide et il frotta son nez contre le sien.
- Tu me rends dingue… Je ne sais plus quoi faire… Et… J’agis bizarrement…
- T’as qu’à te laisser aller, sourit-il, renversant ses cheveux blonds qui lui barraient le visage.
Et la danse reprit, caresse après caresse, baiser après baiser, Hideaki l’entraîna à nouveau sur les chemins du plaisir. Il ne le quitta pas de la nuit, l’entraînant dans leur chambre, il lui fit l’amour jusqu’au matin. Jusqu’à ce qu’ils s’effondrent l’un dans les bras de l’autre, coulant dans un profond sommeil, bercés au son de leur cœur battant sur un même rythme ; douce mélodie les coupant du monde.
Le Refuge venait d’absorber une nouvelle âme. La Nuit se teintait doucement, ses couleurs sombres se dégradaient progressivement de mauve, de rose, laissant les griffures de l’aube réveiller le monde. Le Manoir Shina dormait encore, sommeil agité pour certains, détendu et solitaire pour d’autres et enfin heureux pour les derniers.

« Les conquêtes ne sont jamais faciles, honey. Il faut savoir sacrifier les bonnes choses pour conquérir ce qui nous manque. Je crois avoir trouvé un nouveau pion sur mon échiquier. Honey, tu joues encore un peu avec moi ? »

Kaerizaki ouvrit les yeux et s’étira en grognant de bien-être, dans les bras de son amant alors qu’un sourire satisfait fendait son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alexandmisty.forumactif.com
 
Chapitre 5 avant-première
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Invitation: Avant-Première Test Crèmes ou Sérum Visage Dédommagée 80€ - Paris le 11 ou 12 ou 13 ou 14 Octobre
» Booster son immunité avant l'hiver
» À la recherche de mes aïeux avant 1600 A.D.
» A quel âge vos bibous ont eu leur première dent?
» la première femme commandant d’un navire de la marine belge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum d'AlexandMisty :: Dolce Alba :: Fans fics & Chansons-
Sauter vers: